Depuis la fin de ma formation technique à l’École nationale de lutherie de Québec en 2008, je travaille à peaufiner la sonorité distinctive de mes instruments et à leur conférer élégance et sobriété. Ayant enrichi ma formation auprès des luthiers Rémi Rouleau (quatuor à cordes) et Serge Michaud (guitares acoustiques, jazz et classiques), j’accorde beaucoup d’intérêt à l’acoustique et à la finition de mes instruments. Mes objectifs visent aujourd’hui la conception et la fabrication de guitares acoustiques et classiques haut de gamme.

Alors que ma sensibilité artistique s’exprime à travers le raffinement des formes et l’harmonisation des bois, mes élans rationnels trouvent leur « voix » dans le défi acoustique de l’instrument. Motivée par le souci de produire des guitares d’une performance accrue, je place au cœur de mes préoccupations l’enrichissement des compétences et la recherche acoustique — portant notamment sur la pruche et le système de barrage radiant. De même, la sélection d’essences indigènes et nord-américaines — particulièrement la pruche de l’Est, l’épinette blanche, le cèdre rouge de l’Ouest, le cerisier, l’érable, le pommier et le noyer noir — fait partie intégrante de ma démarche professionnelle.

Bien que mes instruments témoignent d’une pratique contemporaine, je n’hésite pas à puiser dans des techniques traditionnelles afin de perfectionner différents aspects de ma facture, tels que la sculpture de pièces voûtées et le vernissage de mes guitares. Afin d’accentuer les attraits naturels du bois, je parachève mes œuvres au moyen de poli français et de finis et vernis à l’huile, ce qui laisse deviner la chaleur du matériau.

L’expressivité des Guitares Laforest réside ainsi dans la sobriété, la valorisation des bois indigènes et la richesse du timbre.